La Chaire Ésope

Un don anonyme de 1,5 million de dollars a permis à l’Université de Montréal de créer la chaire Ésope de philosophie. Il permettra, selon la volonté du donateur, de stimuler l’étude et la recherche philosophiques dans le cadre d’une chaire nommée en mémoire d’Ésope, un fabuliste de l’Antiquité grecque.

Les professeurs Elsa Bouchard et Maxime Doyon sont les présents co-titulaires de la Chaire (2020-2024). Leur projet de recherche portent sur Le langage du polythéisme en Grèce ancienne (Axe I) et L’unité de la perception (Axe II).

AXE I – Le langage du polythéisme en Grèce ancienne

Dirigé par Elsa Bouchard

Tout à travers son histoire, la religion grecque, loin de se confiner à la pratique rituelle, est constamment interrogée sous la forme de discours sur le divin (la « théo-logie » au sens étymologique du terme). La variabilité extrême du contenu de ces discours, tant chez les poètes que chez les philosophes « accrédités », démontre que l’innovation et la spéculation sur le divin ne sont pas l’apanage de ces derniers. Ce projet porte sur un aspect précis de la réflexion théologique grecque: les théonymes. Ces noms étant intimement liés à la nature et aux sphères d’influence des divinités, ils figurent au premier plan dans les discussions philosophiques sur le divin. Le projet s’inscrit dans la lignée de mes recherches récentes sur « l’étymologie » en Grèce ancienne, une entreprise intra-linguistique visant à produire une « explication » (logos) du sens « véritable » (etumos) des mots. À partir de l’étude des étymologies des théonymes, il sera possible d’élargir la perspective afin d’englober d’autres manifestations des rapports entre théologie et langage, par exemple le langage rituel.

AXE II – L’unité de la perception

Dirigé par Maxime Doyon

Ce projet de recherche porte se penche sur ce qui constitue l’unité de la perception. La question de l’unité s’entend ici en un sens spécifique : elle renvoie précisément à l’analyse de la phénoménologie de l’expérience perceptive, c’est-à-dire à la façon dont l’expérience perceptuelle est vécue de façon homogène à la première personne. Cette entente large du terme ‘phénoménologie’ permet aux chercheurs associés à la Chaire de puiser des idées, des intuitions et des arguments autant dans la tradition phénoménologique que dans la philosophie de l’esprit et de la perception contemporaine. Les chercheurs associés à la Chaire s’intéressent à une diversité de thèmes ayant trait à ce qui lie la perception aux cognitions, aux émotions, à l’action, à la connaissance et à la temporalité, notamment.


Derniers articles

Concours bourse étudiante

Le professeur Maxime Doyon, cotitulaire de la Chaire ESOPE de philosophie de l’Université de Montréal (2020-2024), lance un concours pour le recrutement d’un.e étudiant.e de doctorat. Une bourse de 30 000$ (10 000/année) d’une durée de trois ans, sera versée à l’étudiant.e. choisi.e. Conditions d’admissibilité : • Le projet de recherche présenté par l’étudiant,e doit

Lire la suite

Aristarque et l’étymologie des épithètes divines

(2019) Museum Helveticum 76(2): 208–226. On attribue au grammairien Aristarque plusieurs explications étymologiques portant sur des épithètes homériques arborées par des personnages divins dans l’épopée. Un examen de ces étymologies, ainsi qu’une comparaison avec des étymologies concurrentes, révèlent que l’intérêt d’Aristarque ne concerne pas tant la vraisemblance linguistique de ces étymologies (un concept d’ailleurs anachronique)

Lire la suite

Ancient Etymology and the Enigma of Okeanos

(2020) Rhizomata 8(1) 1–25 Okeanos is at once a mythological figure and a philosophical concept appearing in many ancient accounts of the world. A frequent object of allegoresis, his cosmological role and his name posed an enigma to Homer’s readers, especially those with a rationalizing bent. This paper proposes that the paradoxical representation of Okeanos

Lire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Suivez-nous

Soyez au courant des dernières publications de la Chaire Ésope